Inicio > Internacional > Plougastel-Daoulas. Du cidre « fait à la maison et en breton » !
InternacionalLlagaresSin categoría

Plougastel-Daoulas. Du cidre « fait à la maison et en breton » !

Kristof Conan est cidrier et vient de remporter un Prizioù. Depuis les variétés de pommes aux étiquettes des bouteilles, le recours à la langue bretonne est de mise.

Le jury des Prizioù s’est réuni samedi 13 janvier à Carhaix. Ils sont attribués chaque année à des personnes, associations, entreprises ou institutions qui ont innové en langue bretonne. Dans la catégorie Entreprise, Kristof Conan, cidrier de Plougastel-Daoulas, a été honoré : il travaille en breton et colle des étiquettes bilingues sur ses bouteilles.

Originaire du Trégor-Goëlo, Kristof Conan s’est installé aux côtés de son épouse dans le village de Kerieven. Dans un premier temps fraisiculteur, il a planté ses premiers pommiers il y a une dizaine d’années. Depuis deux ans, il produit et vend son cidre brut (et son jus de pomme) sous la marque Cidre de Plougastel. « Un cidre fait à la maison et en breton », tient à préciser le cidrier.

« N’eo ket chistr avalou pin’ »

Ici, la langue bretonne est de mise. Les variétés de pommes à cidre s’appellent stang ru, karmerien, kroc’hen ki… Les étiquettes des bouteilles sont à dominante « mouk » (violet en breton). Un arbre à pomme stylisé, emblématique de la presqu’île, y figure. Ainsi que la mention « N’eo ket chistr avalou pin’ » ce qui se traduit par « c’est pas du cidre de pomme à pin ! » Le ton est donné.

Langue familiale

« J’ai appris le breton avec mes grands-parents et je le parle tous les jours avec mes enfants. Aujourd’hui, la langue bretonne est cantonnée à l’école. Il faut la sortir de ce ghetto et développer son usage dans la rue et au travail. » Avec ses amis, durant la période de la récolte puis devant le pressoir, c’est en breton que le jus de pomme commence à pétiller.

Ses 7 000 m² de surface de production permettent au producteur d’embouteiller entre 3 000 et 4 000 flacons de cidre brut qu’il qualifie de « cidre fruité », légèrement trouble car peu filtré et donc plus riche en matière, très loin de la clarté des cidres industriels. Ses bouteilles sont surtout commercialisées à Plougastel (dans les crêperies, chez le caviste, dans un grand magasin de jardinage…) et à la maison, « par caisse de 12 » !

(Visited 469.936 times)

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies.

Esti sitiu ueb utiliza cookies pa que vusté tea la meyor esperiencia d'usuariu. Si continúa navegando ta dando¡l so consentimientu pa l'aceptación de les mencionaes cookies y l'aceptación de la nuesa política de cookies. ACEPTAR

Aviso de cookies